Être éleveur, c’est un métier...

Qui est l’éleveur, Johanne Parent?

Je suis éducateur canin et intervenante en comportement canin. J’ai commencé à offrir des cours d’obéissance de façon professionnelle dès 1987. Depuis le début des années 90’, je me suis initiée aux approches positives, plus douces et naturelles, de l’éducation et du dressage. Je me suis toujours tenue à jour sur les différentes méthodes et approches, tant en éducation, qu’en dressage ou en comportement. En plus d’offrir moi-même des formations à différents niveaux, je crois en la formation continue. Je continue donc à me former dans tous les domaines du chiens. Dès l’acquisition de ma première Eurasier en 1991, j’ai commencé à suivre des formations pour devenir un éleveur responsable et compétant. Au fil des ans, je me suis donc perfectionnée en génétique, en lecture et analyse de pedigree, en anatomie et physiologie, en alimentation et nutrition, en analyse du mouvement et de la conformation, en reproduction, ainsi qu’en premiers soins pour nouveaux-nés. De par mon métier, je me suis formée en techniques d’éducation et de dressage, en psychologie et en comportement canin. Pour moi, l’élevage est plus qu’un simple hobby ou une passion. L’élevage, c’est un engagement envers des gens qui vont partager leur vie avec mes chiots. Je dois leur offrir ce qu’il y a de mieux et pour accomplir cet objectif, un éleveur doit suivre et réussir des formations. Pour en savoir plus sur mes nombreux certificats et diplômes, ainsi que sur mes compétences générales en matière de chien, je vous invite à consulter mon CV mis à jour en 2015. Depuis fin 2015, je participe à de nombreux webinaires spécialisés en élevage, en éducation et en comportement canin. Ceux-ci ne sont pas encore inscrit au CV.

Qu’est-ce que l’élevage éthique?

L’élevage se planifie à long terme. On ne s’improvise pas éleveur. L’élevage, c’est plus que la naissance et la vente de chiots. C’est aussi savoir dire non aux gens quand la race ne convient pas à leurs besoins réels.   C’est aussi comprendre le standard de sa race et savoir l’interpréter. C’est voir et admettre les défauts de ses chiens et, sachant les fautes de ses chiens, l’éleveur éthique fera en sorte de retirer les chiens qui ne correspondent pas au standard (c’est-à-dire qu’ils ont des fautes disqualificatives) ou dont le risque de transmission d’une tare génétique est élevé. L’élevage, c’est jouer avec Mère Nature, comme si on marchait dans un champ de mines. Pour éviter ces mines, il faut se former et suivre des cours. La connaissance et l’expérience sont un énorme avantage. Sans eux, l’éleveur ne fait que reproduire une femelle dans le seul but de vendre des chiots. Comment pourrait-il en être autrement? Sans savoir pourquoi on fait tel ou tel mariage; comment peut-on parler d’amélioration? Sans comprendre le standard de la race; comment peut-on éviter de reproduire des défauts? Sans retirer les chiens à haut risque de transmettre une maladie génétique, même récessive, ou une faute de disqualification au standard; comment peut-on prétendre faire de l’élevage éthique? Être éleveur, c’est vouloir aider la race en produisant des chiots sains physiquement et mentalement. Ce qui veut dire que l’éleveur doit connaître les défauts et les qualitées des ancêtres des chiots qu’il produit, afin d’éviter de reproduire ces mêmes fautes.  
On ne s’improvise pas éleveur... Acceuil Eurasia-Fincaribou Nursery Éducation Réservation Galerie Eurasier Galerie Finnois Services Éducatifs Contact English Éleveur
© Johanne Parent & ECSEL Productions 2016
Int.Ch. Eurasia Star of the Nordicdream
(Italie)
Ch.ByeBye Love Fleur of Eurasia
(Finlande)
ARBA A1 Ch. Classictouch Alexia of Eurasia
(États-Unis)
Ch. Cimba’s Gold of Eurasia
(Sunwolf, Canada)
Ch. Ben vom Brudergrund Propriété élevage Towdha Père de la portée “F”
Fincaribou Diamonds in the Sky